6ème édition du Gréoux Jazz Festival
du mercredi 16 au dimanche 20 septembre 2020

 

En cette période particulière, tout est mis en œuvre pour que les concerts se déroulent dans les meilleures conditions avec un nombre de places limité.

Dans le cadre de la réglementation applicable aux salles de spectacle, le port du masque est obligatoire et du gel hydro alcoolique est à disposition.​

La 6ème édition du Gréoux Jazz Festival aura lieu du 16 au 20 septembre 2020

Depuis sa création, Gréoux Jazz Festival maintient son cap, conquiert chaque année un nouveau public. A l’écoute des suggestions positives qui correspondent à l’esprit du festival et le font évoluer, les organisateurs invitent, cette année, les spectateurs à partager, entre autres, en compagnie de danseurs de très haut vol, une soirée lindy hop ou apprécier, avec une merveilleuse chanteuse américaine, le meilleur du jazz vocal.

La programmation de la saison 2020 réserve encore de nouvelles et belles surprises …

Mercredi 16 septembre à 20h30

The Shoeshiners Band et les danseurs de lindy hop

Ensemble de musiciens multi-instrumentistes, enthousiastes, aussi généreux que talentueux, The Shoeshiners Band, emmené par Alice Martinez, chanteuse et leader charismatique, incarne cette nouvelle génération qui puise aux racines du jazz. C’était au temps où le jazz se chantait, se dansait sur les dancefloors de Harlem, et en particulier au Savoy, salle de bal mythique.

Les « cireurs de chaussures » sont de retour, avec la ferme intention de faire briller des danses qui invitent à se lever, à bouger, à s’enflammer, comme le lindy hop, capables de réunir des gens de tous horizons, couleurs ou rang social.

Ils arrivent avec William et Maeva  et leurs complices Niko et Adeline, des danseurs qui incarnent au plus haut niveau, les Championnats de Monde, le style, le rythme du début du 20ème siècle, ont institué le swing en passion, en way of life.

Jeudi 17 septembre à 20h30

« César Swing », hommage au jazz manouche

Loïs Coeurdeuil débute la guitare à 16 ans et poursuit un apprentissage classique. Sa « rencontre » avec la musique de Django Reinhardt sera déterminante, le point de départ d’une véritable passion pour ce style. Elle a placé sur son chemin nombre de musiciens qui ont enrichi un jeu, déjà bien maîtrisé et lui a valu de partager la scène avec les plus grands noms du swing manouche. Les années ont révélé un guitariste soliste accompli, au phrasé et touché remarquables qui signent son identité. Lois Coeurdeuil et César Swing fêtent 20 ans de scène avec un hommage à Django Reinhardt qui réunit les incontournables de l’artiste et quelques chefs d’œuvre moins connus.

Solos éblouissants, finesse, élégance et complicité accompagnent un jazz manouche, émouvant et rebelle, libre et enivrant.

Vendredi 18 septembre à 20h30

Nikki & Jules

Nikki & Jules, Nicolle Rochelle au chant, Julien Brunetaud, aux claviers, ont obtenu, en 2014, le Prix Jazz Vocal du Hot Club de France.

Véritables surdoués du blues, de la soul, du jazz, ils effectuent, accompagnés par Jean-Baptiste Gaudray aux guitares, Bruno Rousselet à la contrebasse et Julie Saury à la batterie, une tournée qui passe par la scène de Gréoux Jazz Festival. Chanteuse et danseuse américaine reconnue, ayant incarné Joséphine Baker dans le spectacle de Jérôme Savary, Nicolle Rochelle poursuit une carrière internationale. Considéré comme l’un des meilleurs pianistes au monde, Julien Brunetaud a accompagné nombre d’interprètes de renom lors de ses périples musicaux, notamment aux USA. Chaque concert est une nouvelle occasion de vivre sa passion jazz, avec autant d’énergie que d’enthousiasme.

Samedi 19 septembre à 20h30

Red Hot Reedwarmers

Red Hot Reedwarmers, c’est une histoire de jazz, une histoire d’anches, une histoire de sonorité, de complicité musicale née de la rencontre, en 2003, entre Aurélie Tropez, clarinettiste talentueuse et le saxophoniste Stéphane Gillot. Il était alors en quête d’un projet novateur, qui consistait à faire sonner la musique de jazz des années 20/30 d’une façon originale. La section mélodique, assurée par la présence de deux instruments à anches, associée à une rythmique éclatante constitue un cocktail détonant. Les musiciens sont animés d’une même passion pour Jimmie Noone, l’un des plus grands clarinettistes de l’histoire du jazz, dont le jeu se caractérise par une technique éblouissante, une sonorité très pure…

Ils invitent à un voyage dans le temps qui propulse le public dans le Chicago « Hot ».

Dimanche 20 septembre à 17h30

Charles Prévost Washboard Group invite Éric Luter

Musicien professionnel depuis 1994, Charles Prévost parcourt les routes de France et bien au-delà, partage la scène avec les plus grands noms du jazz, fait swinguer une vraie « planche à laver ».

L’orchestre Charles Prévost Washboard Group a choisi de toujours jouer la musique de la Louisiane parce qu’elle est vivante et passionnante, de faire voyager de la Nouvelle Orléans à Chicago, de Louis Armstrong à Sidney Bechet, à travers les grands standards des années 30 et 40. Il partage volontiers, avec des complices son goût pour un Jazz festif et swinguant. En 2006, Éric Luter reprend, après son décès, l’orchestre de son père Claude. Habitué des clubs parisiens et présent dans de nombreux festivals il a su se faire rapidement un prénom. Le trompettiste chanteur jouera, « en guest », aux côtés de l’orchestre.